Communiqués de presse

Contenu

Augmentation de l’offre d’hébergement pour les personnes sans abri durant la crise sanitaire

 

Les services de l’Etat, en lien avec les collectivités locales et les associations sont pleinement mobilisés pour répondre aux besoins des personnes sans domicile, à la rue, dans le contexte actuel d’épidémie.

 

Dès le 16 mars, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations de la Corse-du-Sud (DDSCPP 2A) a pris des dispositions spécifiques sur l’accès à l’hygiène, à l’alimentation, le confinement en structures sociales et en chambres d’hôtel, la mise à l’abri des femmes victimes de violences, le centre d’hébergement spécialisé pour personnes malades Covid-19 ne relevant pas d’une hospitalisation.

Les nouvelles demandes de mise à l’abri ont conduit la DDCSPP 2A à mettre en place deux dispositifs d’accueil spécifiques dans le département :

- à Ajaccio, la mairie et l’Etat ont conjointement créé 20 places d’hébergement d’urgence situées dans les anciens locaux du collège des Padule, mis à disposition par la mairie.

Depuis le 14 avril, ce centre peut accueillir 20 personnes sans abri ne présentant pas de symptômes du Covid-19.

Financée par l’Etat, la gestion du dispositif est assurée par la Fraternité du Partage. Les personnes accueillies bénéficient de prestations repas matin, midi et soir. Les animaux sont également accueillis.

Le concours et la mobilisation de plusieurs entreprises et associations - Croix-Rouge Française, Corsevene, Corsica net, Kyrnolia - ont permis d’équiper le site.

- à Porto-Vecchio, la mairie et l’Etat ont travaillé conjointement pour transformer temporairement le complexe sportif évolutif couvert (COSEC) en centre d’hébergement d’urgence d’une capacité de 10 places.

Ouvert depuis le 17 avril, ce dispositif est financé par l’Etat et la mairie.

Les personnes accueillies bénéficieront midi et soir de repas servis par l’ADMR et auront accès à l’ensemble des commodités.

La gestion du site est assurée par des agents municipaux et des bénévoles du Secours Catholique, qui assureront une permanence et veilleront à la mise en œuvre effective des gestes barrières. Le suivi social des personnes sera quant à lui assuré par la Falep 2A.

Le public accueilli bénéficiera de titres financiers de services de l’Etat pour l’achat de produits de première nécessité.

Toutes les personnes sans-abri désireuses d’intégrer ces hébergements d’urgence doivent composer le 115.

Il s’agit de dispositifs de confinement : ainsi, les personnes hébergées sortant de ces structures de leur propre initiative n’y seront plus accueillies, afin de limiter les risques de transmission du Covid-19.