Communiqués

Contenu

Concentration en particules fines sur la région d’Ajaccio

 

Maintien des prescriptions jusqu’à mardi 2 décembre 21 heures

 

Compte-tenu des nouvelles indications transmises par Qualitair Corse et des prévisions d’évolution du nuage de particules d’origine africaine sur le département, l’arrêté préfectoral prescrivant des mesures destinées à réduire l’émission de particules liées à l’activité humaine dans l’atmosphère est à nouveau prorogé jusqu’à demain mardi 2 décembre, 21h.

En effet, le pic de concentration constaté aujourd’hui en fin d’après-midi (120µg/m3) et l’absence de pluie ne permettent pas d’envisager dans les prochaines heures une amélioration de la situation. Les taux de concentration de particules fines prévus devraient rester supérieurs à 100µg/m3.

Ce phénomène, principalement d’origine naturelle, ne devant pas être accentué par les activités humaines, les mesures prescrites par l’arrêté préfectoral, restent donc en vigueur.

Pour le grand public :

1) Rappel des conseils de comportement

- pour les enfants de moins de six ans : ne pas modifier les déplacements indispensables mais éviter les promenades et les activités à l’extérieur ;
- pour les enfants de six à quinze ans : ne pas modifier les déplacements habituels, mais éviter les activités à l’extérieur, privilégier à l’intérieur des locaux les exercices physiques d’intensité moyenne ou faible et reporter toute compétition sportive qu’elle soit prévue à l’extérieur ou à l’intérieur des locaux ;
- pour les adolescents et les adultes : ne pas modifier les déplacements prévus, mais éviter les activités sportives et les exercices d’endurance à l’extérieur. Déplacer, dans la mesure du possible, les compétitions sportives prévues à l’extérieur. Pour les personnes connues comme étant sensibles ou qui présenterait une gêne à cette occasion, adapter ou suspendre l’activité physique en fonction de la gêne ressentie. Il est recommandé d’organiser les activités sportives en matinée ;
- pour les personnes âgées : éviter les promenades et sorties en extérieur et tout effort physique.

2) Mesures de suspension ou restriction d’activité

- la vitesse maximale autorisée est respectivement de 70 km/h et de 90 km/h sur les voiries où elle est habituellement limitée à 90 km/h et 110 km/h ;
- le brûlage à l’air libre des déchets verts est interdit ;
- tous les travaux d’entretien extérieur, jardinage notamment, sont interdits dès lors que ces travaux mettent en œuvre des moteurs thermiques ;
- la consommation électrique doit être réduite au strict nécessaire ;
- le chauffage d’appoint au moyen de cheminées ou de groupes électrogènes est interdit.

Pour encourager l’utilisation des moyens de transport collectif, la Communauté d’agglomération du pays ajaccien (CAPA) a décidé d’instaurer la gratuité des transports assurés par la compagnie TCA jusqu’à la fin de cet épisode.

Pour les autres secteurs d’activité, il est prescrit

- sur le plan agricole, l’interdiction provisoire

 du brûlage à l’air libre des déchets agricoles,
 de la pratique de l’écobuage,
 des travaux de fertilisation, d’épandage et de labours,

- sur le plan industriel,

 le fonctionnement de la centrale de production électrique du Vazzio doit être réduit au strict minimum nécessaire à la satisfaction des besoins électriques,
 les chantiers générateurs de poussière doivent être suspendus.

-  dans le secteur des transports,

 aériens, dans le respect des règles de sécurité, il doit être procédé à une réduction des files d’attente des avions au décollage et du roulage au sol après l’atterrissage
 maritimes, dans le respect des règles de sécurité, les dispositions de l’article 213-6.14 bis de l’arrêté du 23 novembre 1987 relatif à la sécurité des navires (basculement du fioul au gazole) sont renforcées par des mesures de réductions des émissions.

Les restrictions dans le domaine des transports routiers ont été levées.

Le Préfet de la Corse-du-Sud appelle à la bonne observation de ces mesures pour éviter d’aggraver ce phénomène ayant un impact direct sur la santé humaine, notamment des plus fragiles.