Communiqués

Contenu

Conférence de presse d’U Levante

 

Lors d’une conférence de presse donnée ce matin, plusieurs associations ont mis en cause le désistement de l’Etat de sa demande d’annulation d’un permis de construire accordé sur le domaine de Murtoli.

Le préfet de Corse du sud rappelle que le contrôle de légalité est exclusivement fondé sur des considérations d’ordre juridique. En conséquence, l’opportunité d’engager ou de poursuivre un contentieux s’apprécie en fonction de la solidité des arguments juridiques susceptibles d’être soumis au juge administratif.

Il appartient en outre au préfet de rendre compte au ministre de l’intérieur et à lui seul des conditions d’exercice de ce contrôle. En effet, bien que respectueuse de l’activité des associations dans le domaine de la protection de l’environnement, l’expression de l’État ne saurait se situer dans le registre du militantisme.

Par ailleurs, U Levante s’étant constituée en intervention volontaire, l’association a juridiquement intérêt à agir seule et n’est pas tenue de faire dépendre son action de celle de l’Etat.

Le préfet tient à réaffirmer sa totale disponibilité pour dialoguer avec tous ceux qui le souhaitent, dans la mesure où cet échange s’inscrit dans une relation respectueuse des positions de chacun, sans inutiles polémiques.