Communiqués

Contenu

Exercice ORSEC à Ajaccio

 

Un exercice de sécurité civile ORSEC nombreuses victimes (NOVI) multi attentats s’est déroulé mercredi 9 novembre à Ajaccio.

 

La préfecture de la Corse du Sud organisait aujourd’hui un exercice de sécurité civile nommé « ORSEC NOVI multi-attentats », sur le territoire de la commune d’Ajaccio.

Suite aux attentats qui ont frappé le pays en janvier et novembre 2015, et conformément à la politique nationale des exercices territoriaux pour la période 2016-2018, le ministre de l’Intérieur a demandé à chaque département de réaliser un exercice terrain ou cadre pour tester la réactivité et la coordination des différents acteurs de la sécurité.

Cet exercice avait donc pour but de tester l’organisation spécifique prévue dans ce cadre, particulièrement la chaîne d’alerte, la coordination des forces de l’ordre et des secours, ainsi que les procédures d’information et de communication.

La préparation de cet exercice a nécessité plusieurs réunion entre l’ensemble des services, plénières ou en groupes de travail, depuis le mois d’août.

Plusieurs services étaient engagés : les sapeurs-pompiers du SDIS et les équipes du SAMU, du centre hospitalier, l’IFSI, la Gendarmerie Nationale et la Police Nationale, les associations de sécurité civile (Croix rouge…), la cellule d’urgence médico-psychologique, les services de l’État : ARS, DDTM, préfecture, procureur, Education nationale, commandant de la Marine en Corse…

Les collectivités territoriales concernées (Ville d’Ajaccio, CAPA) participaient également à cet exercice.

Plus de 400 personnes ont ainsi été mobilisées sur la durée de l’exercice.

Des événements fictifs se sont déroulés au cours de la journée (deux attaques différentes en milieu urbain : fusillade suivie d’une prise d’otage).

Lors de cet exercice, une partie du scenario s’est déroulée au sein du centre départemental opérationnel départemental (COD) en préfecture, à la cellule régionale d’appui et de pilotage sanitaire (CRAPS) de l’ARS et en mairie d’Ajaccio. L’exercice comportait également une phase terrain, pour tester la capacité d’intervention des forces de l’ordre face à un acte terroriste, le dispositif d’évacuation des victimes et l’organisation des secours.

Le site retenu était inaccessible afin de sécuriser totalement l’exercice, la logistique et les moyens mis en œuvre nécessitant que les acteurs engagés puissent tester à huis clos leurs procédures.

D’autres exercices de sécurité civile seront régulièrement organisés dans les prochains mois.

L’exercice en images

1- Présentation des consignes du déroulé de l’exercice :

2- Sécurisation de la zone par les forces l’ordre :

3- Activation du centre opérationnel départemental (COD) en préfecture et de la CRAPS de l’ARS de Corse :

4- Intervention de la brigade de recherche et d’intervention BRI dotée du nouvel équipement :

5- Intervention de la BRI pour neutraliser des assaillants retranchés :

6- Intervention des démineurs :

7- Mise en place du poste médical avancé (PMA) et prise en charge des blessés :

8- Arrivée des VAB de la gendarmerie et prise en charge des blessés :

9- Zone sécurisée Intervention des services de secours :

10- Enquête de la police judiciaire et de la police scientifique :