Campagnes sécurité routière

Contenu

Expérimentation de la technique de prélèvement salivaire

 

Expérimentation de la technique de prélèvement salivaire en matière de conduite après usage de stupéfiants

En 2013, les stupéfiants sont la cause principale de 4% des accidents mortels de la route.

Pour contribuer à endiguer ce phénomène, le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives 2013-2017 prévoit l’expérimentation de la technique de prélèvement salivaire afin de simplifier la procédure de contrôle. Cette expérimentation, pilotée par la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (MILDECA) est actuellement conduite en liaison avec la Délégation Interministérielle à la Sécurité Routière (DISR).

Cela représente plus de 110 000 dépistages d’initiative aux bords des routes par les forces de l’ordre. Ce nombre de tests, en forte augmentation, reste néanmoins très éloigné des 10 millions de contrôles d’alcoolémie conduits chaque année en France.

La Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites addictives et la Délégation Interministérielle à la Sécurité Routière lanceront, au cours du dernier trimestre 2014 dans une dizaine de départements, une expérimentation pour remplacer le prélèvement sanguin par un prélèvement salivaire effectué par les forces de l’ordre, en bord de route, et directement envoyé en laboratoire. Cette expérimentation puis à terme la généralisation du deuxième test salivaire permettront d’augmenter les contrôles d’initiative des forces de l’ordre grâce au gain de temps généré par l’abandon du test sanguin de confirmation.