Communiqués de presse

Contenu

Fièvre catarrhale ovine – cheptels caprins

 

La fièvre catarrhale ovine (FCO, sérotype 1) touche les élevages ovins de Corse depuis septembre dernier. Face à cette maladie dont les conséquences économiques pèsent sur les résultats des exploitations, l’État a mis en œuvre :
- Une campagne de vaccination gratuite et obligatoire des élevages sensibles à la maladie (ovins mais aussi bovins et caprins) ;
- Un dispositif d’indemnisation destiné à prendre en charge, dans les troupeaux ovins laitiers, les coûts induits par la mortalité consécutive à la FCO et favoriser un renouvellement rapide des troupeaux ;

Les constatations faites à l’occasion des précédentes épizooties de FCO sérotype 1 ne montraient pas de conséquences importantes sur les cheptels caprins. Toutefois depuis octobre dernier, en Corse, dans un nombre croissant de cheptels caprins, des symptômes (mortalité, avortements, perte de lait) entraînant des conséquences économiques sévères ont été signalés. Ces symptômes ont pu être reliés à la FCO grâce aux analyses et expertises qui ont été conduites.

En conséquence le dispositif d’indemnisation sera étendu aux cheptels caprins. Les grilles d’indemnisation feront l’objet d’échanges avec les représentants de la profession agricole dans les prochains jours.

Les éleveurs dont les élevages ont été reconnus infectés par la FCO seront contactés par les DDTM pour constituer leur dossier d’indemnisation.

Il est important de rappeler que la FCO est sans conséquence pour les humains et n’altère en rien la qualité des produits (viande, fromages) issus des élevages ovins et caprins.