Dossiers

Lancement du projet de Centrale à Cycle Combiné Gaz d’Ajaccio

 
Simulation Valero Gadan Architectes

Présentation de la future centrale électrique d’Ajaccio :
- typologie de l’équipement nécessaire et combustible utilisé,
- site d’implantation,
- planning de réalisation du projet.

 

Dans le cadre du projet de loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte, la Corse s’est engagée avec volontarisme pour déterminer les choix énergétiques qui construiront son avenir.

En cohérence avec le Schéma régional pour le climat, l’air et l’énergie, les travaux d’élaboration de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), menés conjointement pat l’Etat et la Collectivité territoriale de Corse, ont pour ambition, pour la période 2016-2023, de préciser les objectifs de politique énergétique pour la Corse, d’identifier les enjeux et les risques dans ce domaine et d’orienter les travaux des acteurs publics. Une fois adopté par décret, la PPE pour la Corse constituera le cadre d’engagement des projets nécessaires dans les prochaines années ou à plus long terme.

Ces réflexions intègrent le projet de renouvellement de l’équipement thermique ajaccien, dont l’engagement immédiat est impératif et souhaité par toutes les parties prenantes.

En effet, indépendamment de tous les efforts de maîtrise de la demande de l’énergie et de tous les investissements déjà réalisés dans les moyens de production en électricité de l’île (Interconnexion avec la Sardaigne, aménagement hydroélectrique du Rizzanese, Centrale de Lucciana B, fermes photovoltaïques…), le remplacement de l’actuelle Centrale, qui devra être mis définitivement à l’arrêt avant la fin 2023, est indispensable à la sécurisation de l’alimentation électrique de la Corse. Le délai de réalisation d’un nouvel outil industriel, de l’ordre de sept années, confirme l’urgence d’engager sans délai ce renouvellement.

Par ailleurs, la Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, dans les courriers en date du 18 mars 2015, a confirmé que la centrale thermique de Lucciana et l’équipement ajaccien « seront approvisionnés en gaz naturel par l’intermédiaire d’une barge de gaz naturel liquéfié au large de Lucciana et d’une canalisation reliant Lucciana à Ajaccio. […] En attendant l’arrivée du gaz, le gouvernement soutient un fonctionnement de la future centrale [d’Ajaccio] au fioul léger, comme celle de Lucciana récemment mise en service. » L’élaboration de la PPE s’appuie sur cet engagement fort du gouvernement.

Dans ce cadre, les parties prenantes se sont résolument engagées à rendre possible un lancement au plus tôt du projet :
-  en retenant la typologie de l’équipement nécessaire et le combustible utilisé,
-  en validant le site d’implantation,
-  en définissant le planning de réalisation du projet.

Ces résolutions doivent permettre de coordonner au plus tôt les étapes indispensables pour lancer le projet de renouvellement d’équipement industriel ajaccien, et de fait, dès sa mise en service, de permettre l’arrêt de l’actuelle Centrale.

Lors de la présentation du projet le 18 juin en préfecture de Corse, une « Déclaration d’intentions communes relative au projet CCG ajaccien » a été signée par
M. Christophe MIRMAND, préfet de Corse ;
Mme Maria Guidicelli, représentant Paul GIACOBBI, président exécutif de la Collectivité Territoriale de Corse ;
M. Laurent MARCANGELI, député-maire de la Ville d’Ajaccio ;
M. Jean-Jacques FERRARA, président de la Communautés d’agglomération du Pays ajaccien ;
M. Patrick BRESSOT, directeur régional d’EDF Corse ;
M. Jean-Michel LEBEAU, président d’EDF PEI.

 
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)