Contenu

Le comité de lutte contre le racisme et l’antisémitisme de Corse du Sud

 

La lutte contre le racisme et l’antisémitisme est une question essentielle pour la démocratie et la cohésion nationale, en faveur de laquelle le Gouvernement est pleinement mobilisé.

Un plan national de lutte contre le Racisme et l’Antisémitisme a été élaboré et décliné sur une période de trois ans en 40 actions opérationnelles, financées par une enveloppe dédiée de 100 M€.

Ce plan développe quatre priorités :

  • Mobiliser tous les acteurs : Etat, collectivités locales, société civile, associations…
  • Sanctionner chaque acte raciste ou antisémite et protéger les victimes
  • Protéger les utilisateurs d’internet de la propagation de la haine
  • Former les citoyens par la transmission, l’éducation et la culture

Cette stratégie nationale est déclinée au plan local au sein d’instances dédiées à son application : les comités opérationnels de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (CORA) chargés d’élaborer des plans territoriaux, co-présidés par le Préfet, le Procureur de la République et le Directeur académique des Services de l’Education Nationale.

Comme l’avait annoncé le ministre de l’Intérieur le 30 décembre 2015, ce comité opérationnel pour la Corse du Sud a été installé en présence de M. Gilles CLAVREUL, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, placé sous l’autorité directe du Premier Ministre, le lundi 8 février 2016 à Ajaccio.

Une boite mail dédiée stop-racisme@corse-du-sud.gouv.fr a été mise en place afin de permettre le signalement d’actes de nature raciste ou antisémite.
En facilitant le témoignage des victimes de racisme, elle participe à l’objectif de lutte contre l’impunité du racisme quotidien et le sentiment d’isolement des victimes.

 
 

Documents associés :