Communiqués de presse

Contenu

Le mouflon de Corse protégé

 

Un arrêté ministériel a été pris le 1er mars dernier afin de protéger le mouflon de Corse.

 

Aux termes de cet arrêté, le mouflon de Corse est
-  supprimé de la liste des gibiers chassables ;
-  intégré dans la liste des mammifères protégés de France métropolitaine (arrêté ministériel du 23 avril 2007).

Il permet donc à cette espèce symbolique en Corse (A Muvra) de bénéficier d’une protection qui se traduira par un plan national d’actions financé par l’État.

Espèce emblématique de Corse, le mouflon a été introduit par l’homme comme espèce domestiquée près de 8 000 ans avant notre ère et s’est ensauvagé dans les montagnes de l’île.

Après une période d’expansion, il est venu en concurrence des ruminants sélectionnés par l’homme, et a fait l’objet d’une chasse excessive et non maîtrisée qui a conduit à sa quasi-extinction en 1950.

Aujourd’hui après des efforts de restauration, deux aires de répartition se sont maintenues sur les massifs du Cintu et de Bavella mais la fragilité de sa population a conduit les services de l’État et de la Collectivité de Corse à proposer son classement en espèce protégée.

Du point de vue du droit européen, la distinction entre mouflon de Corse (populations naturelles) et mouflon méditerranéen (populations hybridées) est établie. Le mouflon de Corse était déjà protégé par la Directive européenne sur les Habitats ainsi que par la convention de Berne et la convention de Washington.

Il restait à le protéger sur le plan du droit français, ce qui est désormais le cas.