Contenu

Les réserves naturelles de Corse

 

Une réserve naturelle, c’est :

- un espace naturel protégé à long terme pour les générations présentes et futures ;
- un patrimoine exceptionnel de niveau régional, national ou international (géologie, flore, faune, écosystème, paysage) ;
- une réglementation adaptée tenant compte du contexte local ;
- une gestion planifiée et conservatoire réalisée par une structure locale et une équipe de professionnels ;
- des actions régulièrement évaluées selon des protocoles scientifiques ;
- une mise en oeuvre concertée avec un comité consultatif regroupant les acteurs locaux ;
- un site de sensibilisation et d’éducation à l’environnement en faveur des enjeux patrimoniaux ;
- un pôle local de développement durable et respectueux de l’environnement.

Les réserves naturelles de Corse

Avec 6 réserves naturelles, occupant près de 83 500 ha, la Corse est la 1ère région de France métropolitaine par la superficie classée à ce titre.

L’essentiel de ce territoire est constitué d’écosystèmes marins, littoraux ou insulaires. Il complète, en les intégrant parfois, les acquisitions du Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres qui occupent 20 % du linéaire côtier de la région et plus de 15 000 ha.

Initiée et gérée par le Parc naturel régional de Corse, la 1ère réserve naturelle a été créée en 1975 sur la presqu’île de Scandola.

Avec l’appui des collectivités locales (communes et départements), d’autres réserves ont été créées sur les îles Cerbicales (1981), Lavezzi (1982) et Finocchiarola (1987) puis sur l’étang de Biguglia (1994), propriété du Conseil général de Haute-Corse.

Plus tard, dans le cadre du projet du Parc Marin International conduit par la Collectivité Territoriale de Corse (CTC) et son Office de l’environnement, les Bouches de Bonifacio (1999) et puis les mares temporaires des Tre Padule de Suartone (2002) ont également été classées.

La loi du 22 janvier 2002 relative à la Corse et celle du 27 février 2002 relative à la Démocratie de Proximité (décret d’application n°2005-491 du 18 mai 2005) ont conféré à la Collectivité Territoriale de Corse de nouvelles compétences en matière de réserves naturelles.

La CTC contrôle la gestion de ces réserves et dispose du pouvoir d’en créer de nouvelles sur des espaces « présentant un intérêt pour la faune, la flore, le patrimoine géologique ou paléontologique ou, d’une manière générale pour la protection des milieux naturels » (art. L. 332-2 du code de l’environnement).

Ce classement peut intervenir à l’initiative de la CTC, à la demande de propriétaires, mais également à la demande de l’Etat.

Le Parc naturel de Corse : www.parc-naturel-corse.com