Communiqués de presse

Contenu

Résorption de la fracture numérique en Corse

 

L’Etat tient ses engagements et investit près de 50M€ pour que le Haut Débit dans le rural ne soit plus une promesse mais une réalité en Corse

 

La résorption de la fracture numérique représente un défi majeur de la politique de cohésion des territoires et une priorité de l’action du Gouvernement, avec l’objectif de garantir l’accès de tous à une couverture mobile et un accès internet de qualité.

Quel que soit le lieu où il vit, chacun doit avoir accès aux mêmes opportunités offertes par les services numériques.

A l’issue de l’accord signé en janvier 2018 entre le Gouvernement, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et les opérateurs mobiles pour accélérer la couverture numérique des territoires, des investissements supplémentaires seront portés par les opérateurs. Ils bénéficieront avant tout aux zones rurales par le déploiement de nouveaux sites et de la 4G.

Le 7 février dernier à Bastia, le Président de la République a rappelé l’importance de l’accès au numérique en Corse. Comme il l’a annoncé, l’Etat accompagne le projet de développement de la fibre dans l’île via le Plan France Très Haut Débit et facilitera le déploiement de la 4G afin de garantir une couverture optimale d’ici 2020.

L’Etat mobilisera pour ce faire 49 M€ : 28 M€ au titre du Fonds National de Solidarité Numérique et 21 M€ dans le cadre du Programme Exceptionnel d’Investissements.

Concernant la téléphonie mobile, 11 sites ont été retenus pour la Corse, dès la première phase du dispositif, afin de couvrir en priorité les « zones blanches » où aucun opérateur n’est aujourd’hui présent.

Dès 2019, la priorisation des sites sera faite en étroite concertation avec la Collectivité de Corse, intercommunalités et mairies, dont le rôle est essentiel pour identifier les besoins de couverture, par la mise en place d’une équipe-projet dès cet été, à laquelle participera également la mission France Mobile.