Actions locales

Contenu

Sécurité Routière et Anciens du Train et de la Logistique de Corse

 

Une action de sensibilisation aux dangers de la route pour les seniors.

 

Spécialistes militaires des transports et de la circulation, les anciens « Tringlots », Logisticiens et leurs amis ont participé, le jeudi 21 avril à la Maison du combattant, à une information sur la conduite et le code de la route. Organisée à la demande du président de l’amicale J. C. GAMBINO, sous l’égide de la Sécurité Routière représentée la coordinatrice départementale de la Préfecture, messieurs DIMANCHE et SCHONER du peloton motocycliste de la Police Nationale, se sont trouvés face à un auditoire d’une trentaine de seniors, toujours alertes et réceptifs. Il faut dire que le doyen, âgé de 91ans, « bon pied bon oeil », ne conduit plus mais avait passé son « brevet » de conduite en 1938 et totalisait près de trois millions de kilomètres !

Si les seniors représentent aujourd’hui 16 % de la population, ce chiffre devrait quasiment doubler d’ici 2050. De là, l’enjeu de société majeur pour faciliter leur mobilité, et les incessants efforts de la Sécurité Routière dans ce domaine.

En la circonstance, un vaste débat interactif de près de deux heures, a tenu en haleine tous les
participants. Le brigadier SCHONER a patiemment répondu à toutes les sollicitations :

* Sur la pratique du rond-point, quand mettre le clignotant ? Qui a la priorité ?

* Sur le port de la ceinture de sécurité, les méfaits des médicaments, de l’alcool...

* Sur le freinage, la vitesse, le téléphone au volant, l’accès à une voie rapide, la conduite vis-à-vis des cyclistes ou motards...

* Sans oublier quelques cas concrets de ronds-points, carrefours, changements de file propres à la circulation locale ajaccienne.

Certes, tous les seniors ne font pas face de la même manière aux difficultés rencontrées dans la conduite de leur véhicule, mais si l’on en juge de l’intérêt suscité par l’auditoire, on peut dire que cette séance de sensibilisation a été particulièrement appréciée. Lors du traditionnel pot convivial - sans alcool - qui a suivi, des conversations passionnées se sont prolongées, soulignant par là, l’intérêt des anciens du Train pour la conduite automobile qui, de tous temps et sous tous les cieux, a toujours été au centre de leurs activités sous l’uniforme.