Communiqués

Contenu

Situation hydro-climatique de la Corse-du-Sud

 

Le comité de suivi sécheresse, qui permet, en été, d’évaluer la situation météorologique, hydrologique et des nappes phréatiques du département, s’est réuni mardi 11 août.

 

Les mois de mai à juillet se sont révélés particulièrement chauds, les températures enregistrées en juillet à Ajaccio étant les plus élevées depuis 1950. Ces conditions ont entraîné une forte évaporation de l’humidité des sols, qu’une pluviométrie globalement déficitaire n’a pas compensé. Si la situation est proche de la normale en moyenne montagne, le taux d’hydratation est ainsi inférieur à la moyenne dans la bande littorale, tandis que la sécheresse est particulièrement marquée dans l’extrême-sud de l’île.

Le niveau des barrages et des nappes phréatiques reste toutefois conforme aux attendus à cette période de l’année, et, si les cours d’eau connaissent une baisse généralisée de leurs débits, celle-ci demeure également dans des valeurs normales en été.

Les récents orages, qui devraient persister dans les prochains jours, même de façon localisée, ainsi que le retour à la normale annoncé des températures, devraient permettre d’éviter une aggravation de cet état de fait.

Certaines communes du département, dont le nombre d’usagers augmente de manière importante en cette saison, ont cependant déjà dû réglementer l’usage de l’eau sur leur territoire.

Pour éviter la prise de mesures généralisées, et au vu d’une consommation d’eau effectivement plus élevée que d’habitude constatée au profit des particuliers, il est recommandé aux usagers, en particulier pour des usages de confort (piscines, lavage des véhicules…), de limiter leurs sollicitations de la ressource.