Communiqués

Contenu

Suspension temporaire de l’exploitation de la flotte des Canadairs CL415

 

Communiqué de la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises en date du 2 août 2016.

 

Le 1er août 2016 à 19h50, un Canadair CL 415 de la sécurité civile en détachement sur l’aéroport d’Ajaccio a du faire face à un incident pendant la phase de roulage.

A titre de mesure conservatoire, il a été décidé de suspendre temporairement l’exploitation de la flotte des Canadair CL415.

Le bureau enquêtes accidents de la Défense (BEAD), compétent pour les aéronefs d’Etat, a été informé et a déclenché une investigation.

En parallèle une enquête technique est conduite en lien avec le constructeur de l’avion, l’entreprise canadienne Bombardier. A l’issue de ces analyses, qui devraient prendre 48H environ, Bombardier déterminera s’il est nécessaire de faire procéder à des inspections sur les trains d’atterrissage de la flotte Canadair de la Sécurité civile et selon quel protocole, avant de permettre la reprise de l’exploitation.

Selon la nature du problème détecté et le protocole retenu, la complexité et la durée des inspections peut être variable.

Dans ce contexte, afin de continuer à répondre aux enjeux qui s’attachent à la protection des personnes et des biens en période de risque feux de forêt, le ministère de l’intérieur, en lien étroit avec les préfets des zones de défense et de sécurité concernés a décidé une adaptation de la posture opérationnelle qui passe par des mesures telles que :

- Le renforcement des moyens au sol, via : la mobilisation des ressources des services départementaux d’incendie et de secours et le prépositionnement de colonnes de renfort en provenance d’autres département et d’unités militaires de sécurité civile ;
- L’emploi avisé des autres avions bombardier d’eau de la sécurité civile (8 Tracker et 2 avions gros porteurs de type Dash 8)
- La planification du recours aux moyens aériens d’autres pays européens en cas de besoin dans le cadre du mécanisme européen de protection civile ou d’accords bilatéraux.

La posture sera réévaluée dès que le résultat des investigations sera connu.