Communiqués de presse

Contenu

Une mobilisation de tous les acteurs pour la sécurisation des falaises de Bonifacio

 

Depuis 2011, les services de l’Etat conduisent, avec le concours du CEREMA, des études sur la commune de Bonifacio afin d’estimer les différents risques, dont les « mouvements de terrain ».

 

Les falaises de la vieille ville sont concernées selon les secteurs par un aléa « élevé » ou « très élevé ».

Une meilleure connaissance de la falaise et de ses fractures est indispensable pour mieux en connaître le fonctionnement et en prévoir l’évolution.

Face à cette situation, la mobilisation de l’Etat et des collectivités est totale. En lien avec le maire de Bonifacio et les propriétaires des falaises (Collectivité de Corse et Conservatoire du Littoral), la préfète de Corse du Sud a mobilisé de façon très importante ses services et les meilleurs opérateurs techniques et experts de l’Etat*, afin de conduire les études nécessaires. Celles-ci ont notamment pour but de déterminer et appliquer les mesures de prévention et de protection qui s’imposeront. En outre, la direction générale de la prévention des risques du ministère de la transition écologique et solidaire appuiera de façon constante les services de l’Etat, sur les plans techniques et financiers. La préfecture maritime de Méditerranée est également très mobilisée.

Les différentes phases d’études - analyse des données historiques et techniques, instrumentation de la falaise, analyse de son fonctionnement et des facteurs d’érosion (mer, pluvial...) - seront conduites sur 20 mois. Au fur et à mesure de l’avancement de ces études, les mesures visant à protéger les personnes et les biens seront prises, après avis des experts scientifiques.

* les quatre opérateurs techniques de l’Etat :

CEREMA : Le centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement
IFSTTAR : L’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar)
BRGM : Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM)
INERIS : L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS)

 
 

Documents associés :