Contenu

Fermeture d’un établissement

 

Depuis la réouverture de l’établissement Bella Vista, la préfecture a été destinataire de nombreuses plaintes de la part du voisinage pour tapage et atteinte à la tranquillité publique. Ces tapages ont été constatés par les forces de l’ordre à plusieurs reprises. Un avertissement en date du 16 juillet 2021 a d’ailleurs été adressé à l’établissement lui demandant de réguler son volume sonore.

En outre, il convient de noter que l’établissement ne présente pas les garanties nécessaires pour organiser des soirées dans des conditions de sécurité satisfaisante. Malgré une demande initiale datant de juillet 2020, la préfecture n’a toujours pas reçu l’Etude d’Impact des Nuisances Sonores (EINS) qui est pourtant requise pour tous les établissements qui diffusent habituellement de la musique amplifiée. Les services de l’Etat ont également eu connaissance de tir d’un feu d’artifice organisé par l’établissement, sans autorisation préalable, et sans qu’aucune mesure de sécurité n’ait pu être vérifiée. Enfin, à la suite de l’incendie qui a détruit une partie de l’établissement, le gérant n’a toujours pas transmis le rapport de vérification de ses installations.

Une réunion a été organisée en cette journée du 3 août 2021 à 12h à la préfecture en présence des gérants de l’établissement. Après quelques minutes de discussion, les deux responsables ont décidé de quitter la salle et de mettre un terme à l’échange, alors que l’invitation à la préfecture avait pour objectif initial de chercher des solutions à cette situation.

La préfecture regrette le manque de dialogue possible avec les gérants de cet établissement.

Dès lors, eu égard à la multiplicité des infractions relevées, la préfecture a décidé de prendre une mesure de fermeture administrative de 7 jours à l’encontre de l’établissement. Une période que le gérant pourra utilement mettre à profit pour régulariser sa situation.